Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Mar 9, 2020 in Entreprises |

Les enjeux et les clés du déploiement du Très Haut Débit (THD)

Les enjeux et les clés du déploiement du Très Haut Débit (THD)

La fibre optique (ou le réseaux FTTH : Fiber To The Home) est aujourd’hui l’épine dorsale du développement digital du territoire français. Ce nouveau réseau porte une promesse de la modernisation du gouvernement, de l’efficacité des services publics, de la compétitivité des sociétés et d’amélioration de la qualité de vie de la population. C’est par l’amélioration de la qualité de service et des débits que la ‘Fiber To Fiber’ permettra de rétablir une égalité des sociétés et des habitants face à l’accès à l’information.

La construction de backbones (ou dorsale internet) THD est le prérequis de toute évolution numérique.

À noter que les programmes internationaux et le développement des câbles sous-marins sont deux piliers porteurs. Afin de collecter des données “to the Home”, la ‘Fiber To Fiber’ doit prendre appui sur un réseau d’accès à THD, apte d’acheminer d’immenses quantité de data en dehors et au sein d’un territoire. “Interconnexions internationales et infrastructures de transport sont alors clés”, ajoute le président-directeur général du groupe Paritel, Jean- Philippe Bosnet.

Le déploiement des réseaux FTTH peut coûter très cher. Les cinq principaux opérateurs télécoms français – Orange, SFR, Paritel, Free et Bouygues Telecom – veulent accélérer leurs investissements dans le THD. Ces derniers semblent vouloir jouer la carte du pragmatisme. Face à des finances trop tendues, la solution semble passer par l’union des forces et notamment des investissements.

Le déploiement de ce réseau n’est pertinent que si les conditions marketing, financières, géographiques et techniques sont réunies : besoins du marché, capacité d’investissement des opérateurs, régulation, topographie et géographie, schémas urbains et infrastructures adaptés…

Un levier de compétitivité des territoires, d’attractivité et d’image

Le FTTH reste cependant un incontournable pour tous les marchés (européen, asiatique, africain, etc.) et le raccordement des territoires à la fibre optique par les opérateurs de télécommunications joue désormais comme un marqueur important de la modernisation des pays.

En pratique, il concerne notamment les nouvelles zones d’activités pour les sociétés, les nouvelles villes, voire les nouveaux quartiers et les constructions neuves. Puisque les opérateurs télécoms et les États ont souvent des difficultés à réunir quelques prérequis (cartographies à jour et précises, bases de données géocodées, systèmes d’adresses nationaux fiables…).

Cette nouvelle technologie, qui a vocation à remplacer l’ADSL, attire les investissements étrangers en offrant des infrastructures à même de répondre aux attentes et exigences des sociétés internationales.