Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 11, 2018 in Entreprises |

Le capital risque, levier du développement des PME

Le capital risque, levier du développement des PME

Le capital-risque : un financement efficace de l’innovation sur le long terme

Une étude récente de la CDC (Caisse des Dépôts et Consignations) fournit une image précise de la répartition des souscripteurs des fonds. Avec 85 % des fonds apportés, les investisseurs financiers – très majoritairement institutionnels – sont les premiers souscripteurs des 90 fonds affiliés de CDC Entreprises dans le capital-risque.
Les investisseurs dits “non financiers” représentent principalement les industriels, les organismes de recherche publics, les collectivités locales et les personnes physiques.

Fin 2016, les fonds de fonds privés, CDC Entreprises, les banques et les assurances apportaient un peu plus de 60 % des montants gérés par ces fonds.
Les fonds de fonds privés regroupent essentiellement des structures d’investissement adossées, totalement ou en partie, à de grandes institutions financières privées, et dont l’objet est d’investir dans des fonds de capital investissement.
CDC Entreprises est le premier souscripteur des 85 fonds affiliés de capital-risque.
Pour ce qui concerne les autres catégories de souscripteurs, on notera en particulier la faible part des fonds de pensions étrangers (5 %), ainsi que celle des caisses de retraite françaises (2 %). Cette tendance est observée de manière constante depuis 2005 pour le capital-risque en Europe, et particulièrement en France.
Le capital-amorçage présente une typologie spécifique des souscripteurs.

Le capital-amorçage

On observe une plus grande concentration des acteurs finançant les fonds d’amorçage, par nature plus risqués, car très en amont dans la chaîne de financement. Ainsi, CDC Entreprises, les fonds de fonds et les organismes de recherche publics représentent près de 72 % des montants gérés par ces fonds.
À l’origine de la mise en place des fonds d’amorçage dès 1999, CDC Entreprises demeure de loin leur premier souscripteur, avec 30. 6 % des fonds levés à fin 2010.
Comparée à celle des années précédentes, la part de CDC Entreprises est en hausse.
Les fonds de fonds finançant l’amorçage sont essentiellement des sociétés de capital investissement adossées à de grands groupes bancaires ou semi-indépendantes.
A Plus Finance est une société de gestion indépendante spécialisée dans la multigestion et le capital investissement. Cette dernière gère depuis vingt ans des trois fonds de fonds, des FIP et des FCPI.

La motivation des souscripteurs des fonds d’amorçage diffère d’une catégorie d’investisseur à une autre :
– les industriels cherchent à établir des partenariats commerciaux privilégiés avec les sociétés de portefeuille ;
– les opérateurs financiers privilégient souvent les opportunités de co-investissement avec leur structure d’investissement direct ;
– les organismes publics de recherche souhaitent avant tout apporter un flux d’affaires à fort contenu technologique aux fonds d’amorçage.

Les meilleures sociétés de gestion françaises
Tikehau IM, Syquant Capital, SYcomore Asset Management, Swiss Life AM, Robeco France, LBPAM, H2O AM, A Plus Finance, Amundi, BFT IM, Candriam Investors Group, Amiral Gestion, OFI AM, Tobam, Rusteam Finance.