Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Juin 12, 2019 in Entreprises |

Comment investir dans une PME et bénéficier de sa croissance ?

Comment investir dans une PME et bénéficier de sa croissance ?

Pour investir avec succès dans une PME, l’investisseur, qu’il soit particulier ou institutionnel, doit exiger un vrai projet de croissance. Donc plusieurs paramètres sont à prendre en compte.
Afin d’encourager l’investissement en fonds propres dans les petites et moyennes entreprises, les investisseurs peuvent recourir à une incitation fiscale (mesure fiscale sous forme de crédit d’impôt ou d’aides) en matière d’impôt sur le revenu (IR).
Les règles diffèrent selon que les investissements sont directs (on donne l’exemple des business angels), ou indirects, autrement dit via des FIP ou des FCPI.

Investissements directs

Les personnes physiques représentent 25 % des levées du “Private Equity” en France en 2018. Selon les données de France Invest, association professionnelle du capital investissement, elles en sont le deuxième souscripteur pour 2018.
En investissant directement dans les PME ou les start-ups, celles-ci peuvent bénéficier d’incitations fiscales. C’est le cas, par exemple, des business angels (investisseurs qui décident de soutenir financièrement une société), qui accompagnent et financent les sociétés innovantes dans leur phase de démarrage. Selon l’association France Angels, dans son bilan 2018, le volume global des interventions de ceux-ci se situe autour de 95 milliards d’euros. Pour leurs souscriptions en direct, les “business angels” ou “investisseurs providentiels” peuvent bénéficier d’une réduction d’IR égale à 23 % des investissements réalisés.

Investissements indirects

Les FCPI et FIP sont des fonds fiscaux dont l’actif doit être (obligatoirement) composé à hauteur de 92 % dans des PME, dont 23 % au moins régionales, pour les Fonds d’Investissement de Proximité (FIP) et à hauteur de 93 % par des titres de petites et moyennes entreprises innovantes pour les Fonds Communs de Placement dans l’Innovation (FCPI).
Pours leurs souscriptions de parts de ces fonds, les investisseurs, qu’ils soient professionnels ou particuliers, peuvent bénéficier d’une réduction d’impôt sur le revenu égale à 28 % des versements tenus et effectués dans la limite annuelle de 28 000 euros pour un couple pacsé ou marié et de 14 000 euros pour une personne célibataire.
Ainsi, l’économie d’impôt minimale est de 5 500 euros dans le second cas et 7 500 euros dans le premier cas.
Selon l’étude publiée en janvier 2019 par l’Association française de la gestion financière (AFG) et France Invest, les FCPI et les FIP ont atteint, en 2018, 2. 5 milliards d’euros. Une progression de 36 % par rapport à 2017.

A Plus Finance donne à tous (professionnels et particuliers) la possibilité d’investir dans des PME et des start-ups jusque-là réservées à certains privilégiés. Depuis 2005, cette société de gestion de portefeuille permet à chacun d’investir directement dans des entreprises sélectionnées pour leur potentiel de croissance, et ce, à partir de 300 euros. Les investisseurs institutionnels et particuliers peuvent ainsi diversifier leurs portefeuilles en investissant dans des PME françaises et sociétés matures. A Plus Finance peut aussi vous aider à trouver des financements b

Read More

Posted by on Juin 4, 2019 in Entreprises |

Investissement : pourquoi investir dans une entreprise ?

Investissement : pourquoi investir dans une entreprise ?

De plus en plus d’investisseurs font le choix d’investir leur épargne dans des entreprises de type PME. Toutefois, ce type d’investissement est encore méconnu par les épargnants français. Grâce à l’intervention du directeur général et co-fondateur de la société de gestion A Plus Finance, vous saurez tout sur le placement dans les capitaux des PME.

Qu’est-ce qu’une société PME ?

Les sociétés françaises se divisent en quatre catégories, les GE ou aussi appelés grandes entreprises, les ETI ou entreprises de taille Intermédiaire, les TPE ou micro entreprises et enfin les PME ou petites et moyennes entreprises.
Pour qu’une entreprise fait partie des PME, elle doit être obligatoirement constituée de moins de 250 salariés, ainsi qu’un chiffre d’affaires annuel inférieur à 50 millions d’euros. En effet, si l’une des deux conditions n’est pas respectée, la société est alors classée comme étant une ETI.
Selon la société de gestion indépendante A Plus Finance, les PME et TPE forment plus de 99 % des sociétés françaises. En effet, ces deux types d’entreprise constituent un élément capital pour la croissance économique ainsi que pour l’emploi en France. Les petites et moyennes entreprises participent amplement au développement et au dynamisme économique. C’est pour cette raison ces dernières années, les PME ont fait l’objet d’un grand nombre de plans mis en place par l’État afin de renforcer le secteur, notamment le plan PME de 2007 et le plan PME 2008.
Au sein du plan PME de 2007, l’État a visé la simplification des différentes formalités administratives des petites et moyennes entreprises. En outre, le plan PME 2008, a permis d’apporter une aide financière aux différentes entreprises, grâce à l’apport de prêt participatif, afin de soutenir le secteur. En 2009, prés de 4 milliards d’euros ont été investis sous ce type de format permettant aux petites et moyennes entreprises de survivre et de surmonter la crise économique.

Le gouvernement encourage les investisseurs à soutenir les PME

Aujourd’hui le gouvernement continue à prendre des mesures afin de soutenir encore plus les petites et moyennes entreprises, mais en se focalisant surtout sur les placements. En effet, l’objectif de l’État est d’orienter l’épargne des français directement dans l’économie réelle, en investissant dans les PME.
Selon les dernières réformes apportées par le gouvernement, tout investisseur dans une PME peut profiter d’une réduction sur l’impôt sur le revenue de 18 % du montant investi.
En outre, investir dans une petite ou moyenne entreprise peut aussi être un placement pour faire fructifier son investissement. Surtout avec la diminution des rendements des produits d’épargne préférés des français comme l’assurance-vie, Livret A et le compte épargne logement.

Read More

Posted by on Juin 1, 2019 in Entreprises |

Épargne : comment diversifier son patrimoine !

Épargne : comment diversifier son patrimoine !

Diversifier son patrimoine grâce aux SCPI

Une SCPI est un investissement immobilier sans contrainte de gestion. On distingue les SCPI fiscales et les SCPI de rendements.
Choisir l’investissement en SCPI (société civile de placement immobilier) permet de mutualiser et diversifier son patrimoine comme jamais. En effet, l’épargnant (ou l’investisseur) perçoit une fraction de l’intégralité des loyers au prorata de son investissement. Autrement dit, il se retrouve propriétaire de la totalité du patrimoine qui compose le capital de la SCPI.
Pour diversifier davantage son placement en SCPI, l’épargnant pourra fractionner le montant de son investissement sur différentes SCPI gérées par différentes sociétés de gestion. Cette stratégie d’investissement peut se montrer porteuse de bénéfices vu qu’il est possible de choisir les SCPI dans lesquelles investir en fonction de leur stratégie d’acquisition et également de varier la nature des sociétés (fiscales, rendement…).

SCPI : l’un des meilleurs placements à long terme, surtout pour les petits contribuables

À l’heure actuelle, tout placement explique son rendement par son risque relatif. Toutefois, il apparaît que des placements financiers sont +/- sûr que d’autres. Par exemple, un placement en SCPI n’aura pas les mêmes résultats et les mêmes risques qu’un investissement dans l’immobilier à titre personnel. Le placement en SCPI se caractérise par un risque dit faible.
Les sociétés de gestion (Fiducial Gérance, Paref Gestion, A Plus Finance, Corum AM, Ciloger, Foncia Pierre Gestion….) à qui il revient la gestion, la valorisation et l’acquisition d’un parc immobilier investissent dans de multiples régions, à savoir sur une échelle européenne voire internationale pour certaines.
Opter la diversité des locataires est une évidence pour les sociétés civiles de placement immobilier : ces dernières comptent sur de grosses enseignes, aux entités multiples et intervenant dans des secteurs très variés. Bien que méconnu, le placement en SPI s’avère fiable et promet de très belles perspectives d’avenir. C’est un placement sûr.
L’investissement dans l’immobilier est un créneau large au cœur des stratégies de gestion des investisseurs. Il offre une richesse de positionnement. On peut dire que l’investissement dans la pierre est considéré comme étant le plus sûr !
A Plus Finance, une société de gestion indépendante, propose à ses investisseurs des solutions très originales et innovantes. Son savoir-faire repose sur l’expertise de ses équipes. Elle vient de lancer un OPCI bénéficiant du régime LMNP pour les particuliers. Ainsi, ils pourront bénéficier du régime de l’amortissement des revenus locatifs. Au 15 janvier 2019, les actifs conseillés ou gérés s’élevaient à 920 000 millions d’euros, dont 75 % pour le compte d’institutionnels.

Read More

Posted by on Mai 23, 2019 in Entreprises |

Pourquoi investir dans les petites et moyennes entreprises ?

Pourquoi investir dans les petites et moyennes entreprises ?

Investir dans des entreprises est un placement qui est de plus en plus apprécié par les investisseurs
français surtout pour les avantages fiscaux qu’il offre. En effet, réaliser un placement soit directement
dans le capital d’une entreprise soit en passant par l’intermédiaire d’une société de gestion qui propose
des fonds spécialisés comme A Plus Finance, permet au contribuable de profiter d’une réduction sur l’IR
ou impôt sur le revenu pouvant atteindre 18 % du montant investi.
Toutefois, pour bénéficier de ces avantages, il est important que le contribuable respecte un certain
nombre de critères. Ne vous inquiétez pas, nous vous apporterons tous les détails afin de réussir votre
investissement dans une PME.

Comment profiter des avantages fiscaux ?

Afin de pouvoir bénéficier des réductions sur l’IR ou l’impôt sur le revenu, l’investisseur doit
obligatoirement effectuer la souscription en numéraire. En effet, la loi française exclu les achats d’actions
sur le marché secondaire ainsi que les apports en compte courant.
En plus de l’investissement en direct dans le capital d’une entreprise, le contribuable peut réaliser un
placement en investissant par l’intermédiaire des fonds spécialisés comme un FCPI ou d’un FIP.
Le placement annuel maximum est fixé à 12 000 euros pour les personnes célibataires et il est de 24 000
euros pour un couple ayant une fiscalité en commun. Par conséquent la réduction d’impôt pourrait
atteindre dans ce cas 2160 euros pour une seule personne ou 4 320 euros pour un couple.
Il est important de mentionner que les avantages fiscaux des FCPI et FIP sont cumulables. Ce qui signifie
qu’un couple pouvant investir 48 000 euros, peut profiter d’un avantage fiscal pouvant atteindre 8 640
euros. Toutefois, l’avantage fiscal est soumis à différents frais. En outre, le montant investi n’est
récupérable qu’après 7 à 9 ans.

Autres avantages du placement dans une PME

Néanmoins investir dans une petite et moyenne entreprise ne doit pas avoir seulement un objectif fiscal.
En effet, c’est un investissement à part entière qui permet au contribuable d’accéder à des rendements
plus intéressants que propose l’immobilier ou l’épargne classique.
Toutefois, investir dans une PME est un placement sur le long terme qui permet la réduction d’impôt si et
seulement si la somme investie est maintenue durant 5 ans au minimum. En outre, les jeunes entreprises
financées auront de plus de temps pour devenir plus rentables.
Selon le responsable de l’investissement chez la société de gestion A Plus Finance, il est intéressant
d’investir via les plateformes de crowdfunding, vu que le ticket d’entrée n’est que de 100 euros.
Par ailleurs, si la souscription a été financée par un prêt alors il est possible d’en déduire les intérêts.

Read More

Posted by on Avr 1, 2019 in Divers |

Ramadan 2019 : comment booster le mois du jeûne ?

Ramadan 2019 : comment booster le mois du jeûne ?

À l’approche du mois saint du ramadan 2019, les musulmans se préparent à accueillir le mois du jeûne et de la prière. Constituant l’un des piliers de l’Islam, jeûner le mois de ramadan, forme une épreuve de patience et de foi pour les musulmans envers Allah.
Comment bien préparer le mois du jeûne afin de bien bénéficier de tous ses bienfaits ?

S’organiser pour le mois de Ramadan

Selon l’imam de la grande mosquée de Paris, il est important de se préparer pour le mois de ramadan, des jours en amont afin de bien profiter de ses bienfaits que ce soit sur le comportement des jeûneurs que sur les habitudes alimentaires.
Pour bien profiter du mois du jeûne, l’imam recommande les jeûneurs de planifier une lecture continue et régulière du Coran durant tout le mois.
Pour profiter des longues journées afin de prier ou de lire du Coran, certains musulmans préfèrent prendre des vacances durant le mois du jeûne afin de se libérer des obligations professionnelles. Comme c’est le cas pour Latifa, travaillant comme vendeuse dans une boutique parisienne, elle préfère se rendre au Maroc pour passer le mois de ramadan. Latifa a expliqué qu’elle a préféré prendre son congé durant le mois saint, afin de profiter de son temps libre pour prier dans la mosquée durant le soir.
En effet, si le jeûneur veut rester en forme et libérer du temps, c’est essentiellement pour pouvoir lire le Coran et pour pourvoir se rendre à la mosquée durant le soir.

Lecture du Coran

Un grand nombre de musulmans, essaie de s’organiser durant le mois saint en Islam afin de lire et de méditer. Néjib, 36 ans, cadre dans l’industrie pharmaceutique, son objectif est de lire durant le mois de ramadan le Coran en entier. Selon Néjib, il faut planifier le matin après l’aube et le soir juste avant la prière du maghreb, entre 30 à 1 heure de lecture du livre saint ou une vingtaine de pages tous les jours.
Pour Khaled, le mois du jeûne rime surtout avec lecture du Coran au complet. Pour y arriver, Khaled a expliqué qu’avec ses amis, ils ont créé un groupe sur l’application Viber, afin de s’encourager mutuellement à lire un nombre de page bien précis. Grâce à cette technique, il a réussi à lire tous les jours du Coran pour la première fois de sa vie.
En effet, l’effet du groupe est aussi encouragé par l’institut Al Hidaya. Ce dernier est un organisme qui met à disposition des cours et des séminaires sur l’Islam, pour les adultes.

Read More