Pages Menu
Categories Menu

Posted by on Oct 29, 2016 in Divers |

Le Maroc défend l’agriculture africaine à travers l’initiative « Triple A »

Le Maroc défend l’agriculture africaine à travers l’initiative « Triple A »

A quelques jours avant la tenue de la COP 22 à Marrakech, du 7 au 18 novembre prochain, le Maroc réfléchit autour d’un plan de développement continental qui privilégie les engagements environnementaux. Le pays hôte de cet événement international le vaut celui de l’action et spécialement en faveur de l’Afrique, ce continent qui souffre plus que jamais des conséquences d’un péril climatique dévastateur. La concentration portera surtout sur l’agriculture qui fait employer plus de 60% de la population africaine et qui se pratique encore avec des technologies obsolètes.

Dans le cadre de son projet « Maroc vert », soutenu par le Roi Mohammed XI et son premier conseiller spécial Mr Mounir Majidi, le Royaume vient de lancer l’initiative « Triple A » destinée au secteur agricole. Il s’agit d’un plan d’Adaptation de l’Agriculture Africaine (Triple A) pour faire face aux nouveaux défis climatiques. Une réunion de hauts niveaux rassemblant 20 ministres africains s’est tenue à Marrakech pour discuter de ce projet.

L’Afrique décide de son objectif agricole

agriculture-afrique-subsaharienne

A l’issue de la COP 21, qui s’est tenue à Paris en décembre 2015, les pays africains ont ressenti que les négociations et discussions ont oublié l’agriculture, alors qu’il s’agit du secteur qui se rattache à la nourriture.  Jacqueline Sultan, la ministre guinéenne de l’Agriculture, commentait ce constat en disant : « Nous avons tous eu l’impression que la COP 21 avait oublié l’agriculture. » Mais la situation devra changer et l’Afrique a décidé de défendre ses intérêts

C’est ainsi qu’avec l’initiative marocaine en invitant 20 ministres africains d’agriculture à se réunir à Marrakech qu’on a lié le développement agricole au changement climatique comme étant deux champs interdépendants. C’est d’ailleurs une première pour l’Afrique qui se concentre actuellement sur la recherche de solutions programmatiques et plans d’actions pour assurer son développement agricole. Pour cela, elle a mis l’objectif d’atteindre le double de sa production agricole d’ici 2030 et le triple de cet effort à l’horizon 2050.

L’Afrique cherche les moyens dans la COP 22 

1922016122153pm1

Pour les ministres africains d’agriculture, les plans sont là, mais les moyens ne le sont pas encore. La solution est tout simplement d’aller les trébucher lors des réunions prévues durant la COP 22.  Le Maroc, à travers son plan « Triple A », propose déjà des pistes d’actions pour cadrer l’intervention africaine dans cette conférence qu’elle le voit comme celle de l’action en faveur de l’Afrique.

Cette initiative tient son pouvoir de l’expérience nationale poussé par les compétences locales comme Mr Mounir Majidi, l’homme sur lequel compte le Roi marocain, dans le développement durable qui prône l’écologie en premier plan. Elle pousse ainsi les représentants africains à concentrer leurs demandes sur l’accès aux énergies renouvelables, le développement des villes durables et le renforcement de la production agricole qui génère de l’emploi à 60% de la population du continent noir.